J 90 L’histoire se répète ?

Pas d’annonce de grossesse… enfin pas la mienne…

Hier au boulot, une médecin vient nous demander si on peut prendre l’un de ses patients en urgence.

Je tique sur le ventre proéminent qui pointe sous sa blouse… elle me demande un formulaire spécial et je lui apporte 1 min plus tard avec mon cerveau en ébullition !

On ne se connaît pas bien mais j’ose lui poser la question : « tu n‘étais pas déjà enceinte en 2019 quand je suis arrivée dans le service !? »

La réponse était oui ! Alors… j’y ai vu comme un signe… car nous étions enceinte quasi au même moment. Et si moi aussi mon tour arrivait à nouveau !

Mais j’ai des tiraillements au bas ventre… annonciateurs de règles… la transpiration qui change (fluctuations hormonales).

Alors oui l’histoire se répète mais sans doute pas avec le scénario imaginé au début de cet article…

J 89 On réitère

J’ai très envie de croire une deuxième fois au miracle. Je n’y croyais pas à ces tests d’ovulation et pourtant… 9 mois plus tard je le tenais dans mes bras mon petit miracle !

Alors c’est parti. J1 est finalement arrivé (merci dudu hein Queenee !)

Je me relance à lire la notice avec une vessie au bord de l’explosion à 6h du mat avant d’aller bosser. J’ai calculé environ les abords de l’ovulation. « Si vous ne connaissez pas la durée de votre cycle attendez au moins un cycle ». Mince… non j’ai pas envie d’attendre. Tellement que j’ai fait n’importe quoi. Pissé, enlevé puis remis la languette. Résultat sans appel, un truc rond sans smiley.

Les idées négatives fusent : jamais je n’ovulerai, si ça se trouve je suis déjà en ménopause…

A peine 24h plus tard, les résultats sont incompréhensibles. Je n’avais même pas envie de pisser dessus ce matin. Je pisse, je pose le test en attente de résultats, je l’oublie et regarde 3h plus tard. Le test est à son maximum. Le résultat restera affiché 48h. Plus la peine de refaire les tests sur ce cycle. Ça me change de la dernière fois !

Comment peut on passer de rien à tout en 24h ? Aucun signe d’ovulation pas de glaire, pas de douleurs et ça c’est la bonne nouvelle mais c’est louche.

Nino !!? On y vaaaaa !? Merde… obligé d’attendre… encore… ya le mec de la chaudière qui doit passer… bon pis accessoirement même s’il est en télé travail ben il bosse…

Bon ben on va attendre encore… !

J 88 en attendant J1

La vie a tellement changée. Je n’ai plus le temps de rien malgré le temps qui semble suspendu par la situation sanitaire qui nous empêche de voir du monde.

Depuis samedi dernier nous avons vu 3 fois le médecin… petit Poochoo nous trouve des occupations ! Merci les virus de crèches… laryngite, double otite et début de bronchiolite…

Mais hier !! J’ai réussi à finir un projet couture que j’avais commencé il y a plusieurs mois.

J’avais partagé cette création à l’époque dont je me suis beaucoup servie pour mon plus grand bonheur.

Et voici ce qu’on appelle chez nous : « les hiboux nettoyeurs » ! Oui parce que le petit Poochoo n’aime pas bien se laver les mains après avoir touché les mégots au sol… les crachats des joggueurs… ou autre mottes de terre (ha moins qu’il s’agisse de caca de chien !? 🤔)

Merci les hiboux nettoyeurs !

Tu fais toujours de la couture Queenee ?

J 87 Quand ça veut pas, ça veut pas…

Toujours pas de J1…

Récusée pour la vaccination… contrairement à ce que m’a certifié la gynéco de ville, le projet bébé dans les 4 mois est contre indiqué pour la vaccination contre le covid 19. Pas de recul quand aux effets secondaires. Risque de malformations évoqué ou de trisomie 21. Mon âge étant bien facteur de risque déjà, on ne va pas s’en rajouter. Mollement le médecin m’a demandé si j’étais prête à repousser mon projet bébé mais elle avait bien senti qu’il n’en était pas question…

Je reste personne à risque avec mon asthme viro induit mais j’ai confiance en les protections que nous avons à l’hôpital. Je prélève quasi chaque jour une personne qui se trouve être positive au covid. Donc je fais attention et si grossesse venait à arriver, je passerai mon tour pour ces prélèvements là.

Bon ben prochaine étape duphaston… bizarrement je n’ai pas hâte… Je redoute j1…

J 86 L’attente des résultats de la prise de sang + ÉDIT fin du suspense

J 1 se fait toujours attendre…

RDV gynéco express (moins de 10 min montre en main attente en salle d’attente comprise)…

Bêta HCG à faire et si négatif déclenchement par duphaston…

J’ai toujours plus ou moins des nausées… mais le troisième dernier test urinaire de grossesse en date est toujours négatif… j’ai failli vomir dans mon masque au boulot le matin même. Ma déception est grande à la hauteur de l’incompréhension de ce qui se passe dans mon corps…

Je n’ai plus de douleurs ovariennes… alors je m’interroge. Je suis dans le même état d’esprit que lors des couvades mais en moins optimiste car clairement cette fois il n’y a pas d’embryon à se représenter…

Je suis en salle d’attente. Les nanas pour les tests de glycémie sont là… Je souhaite être à leur place dans quelques mois…

J’espère que je suis dans les bons délais pour la prise de sang… et si c’est négatif eh bien j’irai faire le vaccin anticovid…

Édit :

La prise de sang est sans appel et lamentablement négative… inférieur à 0.200 mui/ml

Pourquoi deux zéros après le 2 ? Le 0. est suffisant…

J’attends la vaccination avant de me lancer dans le duphaston.

Prochaines étapes en avril avec une IRM et RDV PMA 2 jours plus tard… me revoilà dans le bateau…

Je ne me sens pas particulièrement triste mais j’en veux à ce corps de dysfonctionner et de me donner de faux espoirs…

J 85 J’attends J1…

Mardi 15 j’oublie ma pilule.

Mercredi 16 dans un élan de désespoir, je reprends la pilule de peur d’avoir mal durant les fêtes.

Jeudi 17 je ré arrête la pilule. Nous faisons l’amour le 18 en espérant une ovulation rapide (lol).

Samedi 19 je souffre terriblement… Je ne mange pas mon dessert, c’est pour dire ! Je n’en dors pas la nuit, je réussi péniblement à m’extirper des limbes du sommeil pour prendre du spasfon…

Dimanche 20 je vais mieux et j’ai de la glaire cervicale claire. Est ce que je pourrais faire one shot pire qu’une PB en C1 !? (Re lol)

Mercredi 23 (J 6 arrêt de pilule…) j’ai des nausées, les seins douloureux, je googlise « nausées grossesse » : apparition 3 à 8 semaines après le début d’une grossesse (je me maudis d’être aussi bête et je ferme internet)

Samedi/dimanche J 9 J 10 j’ai des migraines, des boutons sur le visage. J’ai pris 3 kilos ! (Je me maudis d’avoir mangé Ferrero rocher, croquant et autres chocolats…)

Lundi J 11 je lorgne sur des tests de grossesses qui traînent sur la paillasse au boulot. Je craque, j’en prends 1, je pisse dessus. Le test ne fonctionne pas, il se bloque avant le réactif. Pas de positif, pas de négatif…

Mardi J 12 à chaque pied gauche que je pose par terre, une douleur irradie tout le côté gauche… j’ai le ventre qui gonfle (je maudis les chocolats et mon putain d’ovaire…)

Jeudi J 14 j’ai les seins qui gonflent, les aréoles qui changent, j’ai faim dès 10h30… Je re pioche dans un test pipi en espérant qu’il soit positif fonctionnel cette fois ci… (Re re lol)

Le test est… négatif… bref… j’attends J 1 !

J 84 Le plan « encore » raté…

Après m’être un peu requinquée physiquement et psychologiquement, on établie le plan « d’attaque ».
L’idée est de passer des fêtes tranquilles niveau douleur et d’arrêter la pilule le 31 décembre. Date hautement symbolique puisque c’est lors de cette soirée de 2012 qu’on échangera notre premier baiser avec Nino !
Oui j’ai très envie d’un petit 2 ème malgré les craintes et la fatigue, et même si le sexe de bébé n’est pas important, je serai heureuse d’avoir une petite fille mais ça c’est grand luxe !!

Le plan est tombé à l’eau hier soir quand je m’aperçois avec effroi que la pilule de mardi repose sagement dans sa plaquette… oublier 12h est le max qu’il me soit arrivé. Acte manqué ? Peut être… Je me suis jetée sur la pilule suivante… en vain… 24h d’oublie c’est foutu… les règles risquent de revenir…

Bon eh bien aléa jacta es !

On se le fait ce bébé en C1 !? Mouhahahaha

J 83 Tests allergo ou la perte de temps…

Voilà voilà on y est. Cela fait longtemps que je n’ai pas eu de petit bracelet de ce genre autour du poignet. La journée va être longue et chiante alors je vous écris. Ça va m’occuper un peu 😁

La semaine passée, je rencontrais l’équipe d’allergo.
2h à patienter en salle d’attente. Ça me rappelle vaguement les délais d’attente de la PMA. Je commence à m’inquiéter de ma non prise en charge quand j’entends la plupart des gens de l’équipe dire : « à toute à l’heure, je pars manger ! » Les gars… ne m’oubliez pas… moi aussi j’ai faim… 
Je finis par me manifester ! Quelle patience hein !? On me demande évidemment de patienter… que oui on sait que je suis là… blablabla…
Une personne arrive après moi et est prise en charge à peine 10 minutes après son installation. J’interpelle le médecin qui me fait savoir après s’être renseigné que j’avais été enregistrée comme n’étant pas venue… j’attendais l’interne dans la salle d’attente… l’interne m’attendait dans son box sans autre patient en charge… SUPER !

On me prend finalement en charge, tests cutanés réalisés dans la foulée puis devant la négativité des tests cutanés, on m’invite à prendre rdv pour un hôpital de jour. On m’offre quelque chose à manger ! Jamais un plateau repas de l’aphp ne m’aura paru aussi bon !
L’interne aura saisi « l’urgence » de ma prise en charge avec cette envie de faire un 2 ème bébé après 40 ans et 3 ans de PMA ! Pour celles qui m’avaient posé la question, une infection rare du liquide amniotique ne peut être traité que par pénicilline sous peine de faire une fausse couche. Les tests sont donc importants à faire dans mon cas.

Ce jour… rien n’est fluide… J’ai une trachéite avec fond de toux asthmatiforme…
Évidemment l’infirmière tique sur ma symptomatologie !
Heureusement, pas folle la guêpe (ça vient d’où cette expression !? Bref) j’avais anticipé et fait un test covid !! Il est négatif… petit virus rapporté de la crèche avec un petit Poochoo qui a fait otite, angine et bronchite…
Je me pointe dans le service, la pré admission faite sur internet n’a pas été effective… Je dois courir à l’autre bout de l’hôpital pour la faire. Je suis accueillie par un stagiaire… ça met 3 plombes…

De retour dans le service on me demande de m’installer dans un fauteuil. Exit l’idée que je m’étais faite d’être dans un lit en mode pacha !! Avec consigne de garder le masque toute la journée… nous sommes 9 patients en rang d’oignon …
On ne m’a pas expliqué qu’il fallait que je me présente à un médecin avant la prise en charge en HDJ… On me renvoie ailleurs…

On m’explique que je vais devoir prendre 4 gélules dans la journée. Soit la pénicilline, soit le placebo et qu’il va falloir attendre.
Vue que la dernière fois la réaction a eu lieu 8 jours après le début du traitement et que les symptômes ont duré moins de 48h, ils estiment que ce n’était pas forcément une réaction allergique mais probablement une réaction immunitaire quelconque. Donc je m’interroge, comment peut on s’attendre à une quelconque réaction dans aussi peu de délais !? Soit je n’ai pas réussi à poser correctement la question soit elle a été éludée… quoiqu’il en soit je ne sais pas ce que je fous là… Quelle perte de temps…

Le projet bébé est en attente et ce n’est pas plus mal. De toutes manières on s’est finalement dit qu’on laissait passer les fêtes et qu’on verrait après. J’avais trop peur de souffrir… et puis une petite crise de couple est survenue. La fatigue… le confinement… la charge mentale non légendaire… les 16 mois de Poochoo et cette phase du « non » qui commence à arriver et toutes les problématiques de l’éducation, de la parentalité, de comment chacun va mettre en oeuvre son autorité sans passer pour le parent chiant et castrateur ! Vaste programme et problèmes de riches parents heureux d’avoir cette chance immense d’avoir pu donner la vie. Néanmoins cela amène de vraies problématiques.

Heureusement la communication n’est pas coupée et on grandit en même temps que notre enfant !

C’est bizarre de dire ça mais je pense à vous les PMettes, je me demande comment ça se passe pour vous. J’ai besoin de savoir comment ça se passe chez les autres pour me faire mon référentiel car je n’en ai pas personnellement et ce n’est pas avec ce confinement qu’on rencontre beaucoup de gens pour partager tout ça… Est ce inné chez certaines cette parentalité ? Ça ne l’est clairement pas pour moi.
Et c’est avec une grande pudeur que je vais vous avouer quelque chose… j’ai adoré être enceinte mais je ne sais pas si finalement j’aime être mère…
Je le fais du mieux que je peux avec beaucoup d’amour et le maximum de bienveillance mais ce n’est pas facile tous les jours…

Être parent est évidemment un grand bonheur mais je trouve qu’on ne dit pas assez combien c’est dur également.

À celles qui poursuivent le combat, ça en vaut la peine évidemment. Ne jugez pas mes propos de vieille maman malade ayant un petit malade à gérer sans aide des grands parents ou autre (Foutu confinement). C’est pour ça que les mamans solos ou mamans de famille nombreuse je vous envoie des coeur avec les doigts !

J 82 Quand le plan ne se passe finalement pas sans accroc…

Ohhh les doux souvenirs d’attente des délais de PMA… Pu*** fais ch*** sérieux…

Quand on est prêt, ben on est prêt ou presque !

Résultats de la prise de sang, une légère baisse du magnésium, depuis que je refais une petite cure de magnéB6, je me lève moins avec le sentiment que je suis encore plus fatiguée que la veille au soir et j’arrive à veiller jusqu’à presque 22h30 au lieu de 21h30… wouhou !!!

Résultats du frottis : RAS !!

Bon eh bien…. on décide avec Nino que j’arrêterai la pilule après nos vacances, histoire de ne pas se pourrir la vie avec les douleurs d’endométriose (qui m’avaient conduites aux urgences une veille de Noël à 3h du mat lors de nos touuuus premiers essaies bébés) !

Oui mais voilà… il y a un mais…

J’attends depuis bientôt 2 mois un RDV avec un service l’allergo pour faire des tests… Œdèmes de quinck à l’âge de 18 mois sous bactrim et rash cutané généralisé sous pénicilline…
Date de rendez vous reçue ce jour… pour le 30 novembre… bouhouuuuu ça me parait archi loin…

Bon ben je vais devoir prendre mon mal en patience… Snif…

Tic tac, tic tac, pendant ce temps là, je continue de vieillir…

J 81 Quand un plan se passe sans accroc

Je badais rien qu’à l’idée de devoir prendre un RDV chez la gynécologue… Pas de réel suivi depuis la PMA, pas de noms en tête hormis les gens à l’hôpital, l’inquiétude de me voir attribuer un RDV dans des délais impossibles et de tomber sur quelqu’un dont le mot endométriose évoquerait de loin une maladie vénérienne ! (du genre coccidioïdomycose, vous savez tous ces noms qui se terminent en « ose »).

De retour de vacances, je décide de prendre le taureau par les cornes (c’est moi le taureau normalement alors il fallait que je me mette un bon coup de pied au cul pour avancer le schmilblick !). Il aura fallut pas loin d’une demie-heure pour joindre la secrétaire afin d’obtenir un RDV par contre la très bonne nouvelle, c’est que j’ai obtenu un RDV pour LA SEMAINE D’APRES !! Donc ça valait bien le coup d’attendre !

Dans la salle d’attente, les pensées vont bons trains, je vais tomber sur un vieux ou une vieille qui n’y connait rien à l’endométriose, qui va encore me prendre de haut et ne pas m’écouter avec une empathie aussi chaude que l’atmosphère du pôle Nord !! (Tu me diras, à l’heure du réchauffement climatique, on gagne quelques degrés). A l’heure pile, je suis reçue par une jeune femme, très avenante, qui me demande comment je vais dès la salle d’attente (formule de politesse évidemment, mais qui me surprend au premier abord !).

Elle prend le temps de m’écouter, note consciencieusement mes antécédents. Elle m’ausculte, me fait le frottis, prévient de ses moindres gestes. Je ressors une demie heure après avec des ordonnances en main, le frottis à envoyer par la poste (à l’hôpital, ils te donnent l’ordonnance pour réaliser ton frottis mais ne te le font pas forcément… quelle perte de temps…).

Et voilà !

La suite !? Eh bien, je l’ai remerciée d’avoir été aussi gentille et bienveillante. J’apprendrai durant la consultation qu’elle même est atteinte d’endométriose, qu’elle est jeune maman et que sa meilleure amie après 6 ans de parcours a eu enfin son bébé miracle (après s’être vue annuler sa ponction ovarienne la veille de celle-ci à cause du covid…. bébé confinement ! Sujet à creuser !?), le centre est en voie de devenir centre de référence endométriose, quelle bonne nouvelle !

Wait and see, mais ça c’est fait !
Comme quoi, après avoir grimpée dans les montagnes toutes les vacances, ce qui dans ma tête paraissait être une montagne, n’était finalement qu’une collinette ! Ça a du bon l’entrainement !